Affirmation de soi : 3 secrets pour l’améliorer

Lors de la communication avec les autres, il se trouve souvent dans des relations difficiles et tenaces à gérer, tant au travail que dans la vie privée. Quelqu’un ne peut pas exprimer son opinion honnête dans certaines circonstances. Ils luttent pour affirmer leurs idées et se laissent submerger ou dépasser par celles des autres. Ces interactions ne sont pas efficaces et ne mènent jamais à l’honnêteté et à la clarté. Aujourd’hui, il se trouve à parler de plus en plus de l’importance de communiquer efficacement dans la vie, mais il se trouve alors facilement piégé dans une dynamique relationnelle déformée. Nos compétences en la matière sont fondamentales, car elles peuvent créer ou détruire les résultats de nos interactions avec les autres. En lisant cet article, vous améliorerez vos compétences en communication, il vous est révélé 3 secrets importants pour commencer à exprimer clairement vos idées sans écraser les autres.

Pourquoi s’affirmer est la bonne réponse ?

Il existe 3 principaux styles de communication : passif, agressif et assertif, lorsqu’on n’est pas assertif, on se comporte donc de manière passive ou agressive, avec un comportement passif, il n’aura jamais arrivé à exprimer nos besoins. Si on est agressif, on se comporte comme des brutes et on dirige probablement mal nos frustrations. Dans chaque situation de la vie, son style peut faciliter le flux des relations, les rendant plus faciles ou plus compliquées, les rendant parfois très difficiles et conflictuelles. S’il ne sait pas, quel style de communication utiliser, il faut en subir de graves conséquences, en vous trouvant accidentellement en train d’offenser les gens ou en ne pouvant pas communiquer clairement notre point de vue. Ainsi, s’il ne s’affirme pas, elle sera déformée et inefficace, car il n’est pas respecté les besoins des autres ou ne peut pas exprimer nos souhaits.

Le style communicatif passif

L’homme trop passif, qui se sent faible et se retrouve très souvent condescendant envers les autres même lorsqu’il n’est pas d’accord. Ils se conformeront à ce que les autres leur disent, non par choix, mais par nécessité d’être approuvés, les communicateurs passifs perdent souvent le respect, sont sous-évalués et reçoivent moins d’opportunités.

Style de communication agressif

Agressive communicative, en revanche, peut souvent se trouver dans un état d’isolement parce qu’elle ne peut pas avoir de solides amitiés. Pourquoi ? Parce que personne ne prend plaisir à la compagnie de ceux qui jugent, attaquent, dévalorisent et s’opposent constamment à toute idée autre que la leur, ne permettant pas aux autres de partager leurs opinions. Celui qui utilise habituellement une communication agressive, ignore les besoins des autres, ne tient pas compte de leurs sentiments, parle plus qu’il n’écoute pas, utilise un langage corporel agressif. Cette nouvelle forme, est irrespectueuse et ruine souvent les relations.

Communication assertive Style

La communication assertive est l’équilibre entre les deux autres styles. C’est ce qu’il faut tous viser, car elle vous permet de répondre à nos propres besoins, en respectant les besoins de l’autre personne, il n’est parfois pas facile de trouver l’équilibre entre ses deux autres styles, il faut un peu de temps pour s’y habituer. Il est partagé avec vous, ses 3 secret, que vous pouvez utiliser immédiatement pour améliorer votre communication.

1. Communiquer avec respect

La première intuition pour une communication assertive est à l’évidence, un comportement assertif devrait être basé avant tout sur le fait de ne pas violer les droits d’autrui tout en affirmant les siens. Le fait qu’un comportement assertif doit toujours permettre à une personne d’agir dans son meilleur intérêt, d’exprimer ses sentiments avec sincérité et confiance et de défendre ses droits, sans ignorer ceux des autres. C’est pourquoi il est fondamental dans le processus de communication assertive de se comporter de manière calme et équilibrée ? Pour utiliser des mots qui vous permettent d’exprimer nos besoins et nos désirs, en projetant la sécurité et la décision. Essayez alors de communiquer vos idées sans subir passivement les tergiversations des autres, mais n’attaquez pas non plus votre interlocuteur de manière impulsive et agressive. Exemple, un collègue vous critique devant tout le monde, dévalorisant votre travail pour mettre en avant le sien, lors d’une réunion de travail, passif non-assertif : vous encaissez et vous promettez de le gronder après la réunion, mais vous ne le faites pas. 

2. Restez au centre de votre communication.

Comme vous l’aurez compris à partir de l’exemple qu’il vous a donné plus tôt, il est important de maintenir un équilibre entre les deux polarités : comportement passif et comportement agressif. Comment faire ? Simple :

– apprenez ses caractéristiques verbales.

C’est votre travail d’utiliser les signaux verbaux qui indiquent l’assertivité dans la communication et qui transmettent le respect, mais aussi la sécurité et la décision, par exemple, certains de ces signaux peuvent inclure :

– apprenez à représenter son objectifs et à les atteindre avec succès sans jamais perdre courage.

Vous avez toujours une compréhension claire de votre objectif dans une interaction communicative. Pour être clair sur son objectif, demandez-vous toujours, qu’est-ce que vous pouvez obtenir de cette interaction ? Comment pouvez-vous y parvenir par rapport à votre interlocuteur ?

3. Apprendre à dire non quand c’est nécessaire.

Pour pouvoir fixer des limites relationnelles, évitez de perdre votre énergie et votre temps. Savoir énoncer clairement ses droits, sans offenser ni attaquer, est fondamental. Attirez l’attention sur votre langage corporel, comment chacun des éléments que il vous a montré ci-dessus attire particulièrement l’attention sur ses aspects non-verbaux. Attendez-vous donc aux caractéristiques non-verbales de la communication assertive, de même que les signaux verbaux, même non verbaux, doivent véhiculer le respect, la sincérité et la confiance. Les caractéristiques non-verbales peuvent inclure : il est également très important d’apprendre à reconnaître les pensées associées à votre langage corporel. Souvent, ne pas reconnaître les pensées sous-jacentes vous conduit à créer des incohérences entre ce qu’il est dit et la façon dont il l’est exprimé. Une personne assertive sera naturellement encline à suivre certains schémas de pensée, qui indiquent la sécurité et le respect des autres.

Les avantages d’être assertif

Le comportement assertif peut être très bénéfique, car il améliore la communication et est fonctionnel pour les deux parties. Chaque interaction peut être positive et satisfaisante, et apporter des avantages à l’autre personne également. La personne qui communique avec assurance est capable d’accepter le point de vue de l’autre, en partageant ouvertement son point de vue et en essayant de trouver la meilleure solution pour chaque situation. Le développement de compétences en communication assertive est toujours possible, même si une certaine pratique est nécessaire. Si vous voulez une amélioration votre assurance, commencez à appliquer les techniques qu’il est suggéré dans cet article, avec les personnes les plus proches de vous et remarquez le bénéfice de leur application. Vous verrez comment les conflits diminueront et l’atmosphère relationnelle s’améliorera ? Si vous êtes  assertifs, faites du monde un endroit meilleur. Aimeriez-vous apprendre des techniques efficaces pour le progresser ? Vous pouvez apprendre des techniques et des moyens extraordinaires et efficaces pour progresser sa qualité.