Comment aborder de mauvaises situations ?

Il arrive à tout le monde d’alterner les mauvais jours et les bons jours. Vous pouvez vous réveiller et sentir le monde entier contre vous. C’est tout à fait normal. Que pouvons-nous y faire ? Pas grand-chose, apparemment. Pourtant, même lorsque le monde entier semble nous tourner le dos, nous pouvons toujours faire ressortir le meilleur de nous-mêmes. C’est vrai : même s’il semble que les choses ne peuvent pas empirer, vous pouvez toujours faire ressortir le meilleur de vous-même, le seul problème est de trouver comment. Aujourd’hui, grâce à nos conseils, vous pouvez commencer à le faire. Voulez-vous vous mettre en jeu ?

Apprendre à naviguer à contre-courant

Nous avons généralement tendance à nous fermer à ce que nous croyons ne pas nous faire de bien. Si tout va mal, nous essayons de faire face et de rejeter ce qui ne va pas pour remettre les choses sur les rails. Essayez de penser aux courants des rivières. Ils disent qu’ils sont dangereux, qu’on peut se noyer. Quel est notre conseil ? N’essayez pas de nager à contre-courant pour ne pas vous laisser emporter. Au contraire, faites de votre mieux pour vous laisser porter par la rivière. Lutter contre le courant signifie gaspiller de l’énergie, s’épuiser pour un résultat qui sera inévitablement négatif. Au contraire, nager dans la direction du courant, se laisser porter par lui, permet d’en sortir triomphant. C’est la façon de se comporter quand tout semble être contre nous ; il ne faut rien prendre personnellement, tout passe. Essayons plutôt de l’accepter et de réagir de la meilleure façon possible. Lorsque nous acceptons enfin que tout va mal sans qu’il y ait vraiment de raison, le moment est venu de faire un pas de plus et de nous débarrasser de toute la négativité qui nous entoure, la négativité qui ne nous aide en rien, au contraire, nous avale et nous enferme dans un cercle vicieux de négativité, dont il sera très difficile de sortir. Que diriez-vous d’un peu de musique ou de quelque chose pour vous donner de la force ? Afin de briser la négativité d’une mauvaise journée, il est essentiel de la combattre par ce qui nous remonte le moral. Se mettre en colère n’est pas la solution.

Faire face à la vie avec humour

Le sourire est l’arme la plus puissante dont nous disposons pour surmonter les difficultés. Se mettre en colère, se tourmenter ou donner de l’espace à la négativité qui nous entoure n’aidera pas. Un sourire suffit pour éclairer le chemin qui nous éloignera de tant de négativité. Voici quelques conseils pour résoudre au mieux ce type de situation. Répondez différemment. Par nature, nous avons tendance à nous mettre en colère ou à être agressifs. Pourquoi ne pas s’efforcer de faire le contraire ? Ce ne sera pas facile, mais les résultats seront surprenants. Vous pourrez garder le contrôle et lutter contre les circonstances qui vous oppressent aujourd’hui. Nous avons tendance à voir le monde à travers notre personne, nous ne le regardons pas tel qu’il est : nous nous laissons influencer par nos émotions. Lorsque nous sommes tristes, tout semble terne ; si nous sommes heureux, le bonheur se répand. Efforcez-vous de regarder le monde avec des yeux positifs, luttez contre tout ce qui semble être contre vous. Permettez-vous de vous tromper : bien que vous ayez suivi tous les conseils précédents, la solution peut ne pas venir ; à tout le moins, vous avez rendu la situation plus supportable. Acceptez vos erreurs en cours de route ; elles font partie de l’enseignement. Répondez toujours avec un sourire. La positivité est la meilleure carte dont nous disposons pour lutter contre une mauvaise journée. Êtes-vous vraiment sûr que l’Univers a une chance de vous aider ? Il n’y a rien de mal à cela. Les bons et les mauvais jours touchent tout le monde, la chance ne peut pas toujours être de votre côté. Que pouvez-vous y faire ? Le sourire, par exemple. Commencez à regarder les jours négatifs avec un regard différent aujourd’hui, un regard positif qui vous aidera à supporter et à faire face à ce qui semble être contre vous. Parce que même dans les pires moments, vous pouvez faire ressortir le meilleur de vous-même.

Reconnaître les signaux de la perte de contrôle

Avant de se demander comment garder son calme, il reste essentiel de reconnaître les moments où vous perdez votre sang-froid. Certains
signes ne trompent pas et vous montrent directement dans quel état vous êtes : le cœur s’emballe, les mains se crispent, la voix tremble ou l’adrénaline monte. Des manifestations de stress ou de colère qui peuvent vite vous submerger et vous faire perdre vos moyens, ce qui peut aussi vous conduire à commettre des erreurs. Dès lors que vous reconnaissez ces signes, appliquez les conseils qui suivent. Des méthodes comme la prise de pouls permettent, par ailleurs, de savoir si vous êtes réellement calme.

Éliminer les pensées négatives

Votre discours intérieur est à travailler en premier lieu. Lorsque l’on est énervé ou angoissé, les pensées ont tendance à se mélanger et deviennent difficiles à contrôler. Asseyez-vous quelques instants afin de réfléchir à l’ensemble de la situation. Céder à la panique ou à vos nerfs n’améliorera pas les choses, bien au contraire. Penser négativement aggravera votre état et vous ne serez pas en mesure de produire un avis objectif, c’est-à-dire sans que vos émotions n’interfèrent. Relativisez et analysez les bons côtés de la situation : des pensées positives suffisent parfois à vous rebooster et diminuent considérablement le stress ou l’énervement.

Travailler sa respiration

Soufflez un bon coup. Isolez-vous durant un moment et prenez le temps de respirer de manière à évacuer la pression qui monte en vous. Plusieurs exercices de respiration sont mis à votre disposition. À titre d’exemple, celui de la cohérence cardiaque : commencez en respirant lentement et profondément, maintenant inspirez par le nez durant trois secondes, puis retenez votre respiration durant douze secondes et, enfin, expirez par la bouche durant six secondes. Il vous faudra répéter cette pratique plusieurs fois, ce qui vous permettra, non seulement, de réguler votre respiration mais également de canaliser au mieux vos émotions. Un rythme respiratoire apaisé vous permettra alors de retrouver votre calme.

Lorsque votre organisme se met en mode lutte ou fuite, votre système nerveux sympathique peut interagir avec votre respiration. Il devient difficile pour vous de respirer lorsque vous êtes stressé, mais vous devez vous efforcer de respirer longuement et profondément. Cela pourra restituer l’oxygène de l’organisme et réduire le taux de lactase dans votre sang, vous rendant ainsi plus calme et détendu. Vous constaterez que quand vous êtes stressé ou contrarié, votre respiration semble provenir du dessus de votre poitrine et même souvent du pharynx. Efforcez-vous plutôt de respirer par le diaphragme. Placez une main en dessous de votre abdomen, juste en bas de vos côtes et une autre main sur votre poitrine.

  • Inspirez de l’air par le nez. Respirez 4 coups simultanément si vous le pouvez. Vous devez voir votre ventre se dilater en même temps que votre thorax pendant l’inspiration : c’est cela la respiration diaphragmatique.
  • Bloquez votre respiration pendant une à deux secondes. Ensuite, expirez par votre nez ou bouche. Efforcez-vous d’expirer 4 coups simultanément si vous le pouvez. Répétez le même procédé 6 à 10 fois par minute pendant quelques minutes.
  • Vous pouvez réciter un refrain pendant la séance de respiration ou compter votre respiration, ceci pour vous permettre de ne pas être distrait par autre chose. Ce refrain peut tout simplement être une syllabe ou une locution comme entrée de l’air dans mon corps et sortie de l’air dans mon corps.

Éviter les pressions inutiles

Si l’angoisse et l’énervement deviennent de plus en plus fréquents, il vous faut en identifier les causes. Dans certains cas, ces émotions proviennent de tâches ou de missions qui engendrent de la pression. Si ces dernières vous mettent à mal, n’hésitez pas à les déléguer. N’ayez pas tendance à vous dire qu’en tant qu’entrepreneur vous avez le devoir de tout faire. Si vous vous entourez de personnes compétentes et qualifiées, la délégation se fera de manière efficace et réussie. Ne stressez pas non plus pour des choses qui ne se sont pas encore produites : un évènement à organiser, un client important à rencontrer, sont, certes, des moments à anticiper mais avec une bonne préparation et le travail nécessaire, vous garderez le contrôle de la situation. Paniquer à l’avance ne fera que vous déstabiliser le moment venu.

Ne pas parler sous le coup de la colère

L’un de vos salariés commet une erreur, l’un de vos associés décide d’abandonner le navire ou bien une erreur de livraison à quelques heures de la mise en vente d’un nouveau produit ou service et vous sortez de vos gonds, en parlant sur un ton agressif à tous ceux qui vous entourent. Une réelle erreur : lorsque vous vous exprimez sous le coup de la colère, vous avez tendance à dire des paroles que vous ne pensez pas forcément et que vous regretterez par la suite. L’adage tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler est bel et bien à appliquer. Une nouvelle fois, prenez sur vous et isolez-vous quelques instants pour vous calmer et réfléchir à la situation ainsi qu’aux solutions envisageables avant de vous exprimer. Une habitude qui preuve de sagesse et qui démontre votre capacité de contrôle, qui vous crédibilisera davantage auprès de vos collaborateurs. 

Éviter l’excès de caféine

La caféine possède certaines vertus telles que la capacité à vous maintenir éveillé malgré la fatigue ou de vous dynamiser durant vos
journées. Attention tout de même à ne pas abuser des bonnes choses. D’après de nombreux médecins, cette dernière à tendance à augmenter votre adrénaline et la sensation de stress ou d’énervement. Consommez-en donc avec modération pour ne pas succomber à ces effets nocifs.

Profiter du sommeil réparateur

Vous l’avez sûrement déjà remarqué, lorsque vous avez mal dormi, vous avez plus tendance à être irritable et à perdre votre calme. Si les nuits courtes font parties de votre quotidien d’entrepreneur, tachez, quelques jours par semaine et notamment les week-ends, de les prolonger. Une bonne nuit de sommeil s’avère réparatrice et utile pour le bon déroulement d’une journée, en toute sérénité. N’hésitez pas également à faire des siestes d’une quinzaine de minutes par jour pour vous détendre et relaxer votre corps.

Soyez à l’écoute de vos sens

Lorsque nous sommes stressés, parfois notre organisme interprète cela comme une attaque et nous met en mode lutte ou fuite. Cela stimule la production d’hormones comme l’adrénaline, qui resserre vos vaisseaux sanguins, accélère et intensifie le rythme respiratoire et augmente le rythme cardiaque. Avec le temps cette réponse de l’organisme devient une habitude pour le cerveau, ce qu’on appelle généralement la réactivité automatique. En évitant de vous précipiter et en vous concentrant sur les réactions physiques de votre organisme, vous pourrez comprendre comment vous vous sentez lorsque vous êtes stressé au maximum.

Essayez de relaxer vos muscles

Lorsque vous êtes stressé, vous avez tendance à resserrer et à tendre vos muscles, ce qui vous rend plus stressé et plus tendu. En utilisant la relaxation musculaire progressive ou RMP, vous pourrez relâcher ces tensions et vous sentir plus calme et plus détendu. La RMP se fait en contractant délibérément certains groupes de muscles, puis en les décontractant ensemble.

  • Vous pouvez trouver de nombreux guides gratuits de la RMP en ligne. Certains sites proposent aussi un scénario que vous pouvez suivre en même temps. Le centre d’aide aux étudiants de l’université de Laval au Québec propose un guide audio de 11 minutes pour vous aider à effectuer la RMP.
  • Trouvez si possible un endroit calme et confortable. Même si vous ne trouvez pas un tel endroit, vous pouvez toujours pratiquer les techniques de la RMP.
  • Desserrez si possible les vêtements serrés. Asseyez-vous confortablement ou étendez-vous, bien que le fait de s’étendre soit plus relaxant, vous pourrez rapidement vous endormir). Respirez de manière régulière pendant que vous effectuez la RMP des groupes de muscles.
  • Commencez par les muscles du visage, étant donné que de nombreuses personnes accumulent le stress au niveau du visage, du cou et des épaules. Ouvrez vos yeux aussi grandement que vous le pouvez pendant 5 secondes et relâchez la tension. Fermez fortement vos yeux pendant 5 secondes, puis relâchez la tension. Marquez une petite pause de 10 secondes pour voir l’effet que cet exercice a sur ces zones.
  • Passez à un autre groupe de muscles. Collez fermement vos lèvres ensemble pendant 5 secondes, ensuite relâchez-les. Souriez en ouvrant la bouche aussi largement que possible pendant 5 secondes, puis relâchez. Marquez une pause de 10 secondes pour apprécier la sensation que vous ressentez avant de continuer.
  • Continuez ainsi à contracter des groupes de muscles pendant 5 secondes et ensuite à les décontracter. Réservez-vous 10 secondes de relaxation entre les différentes contractions et décontractions.
  • Évoluez progressivement vers les autres muscles du corps : cou, épaules, bras, poitrine, ventre, cuisse, la partie inférieure des jambes, les pieds et les orteils.
  • Si vous n’avez pas assez de temps pour effectuer une relaxation musculaire complète, essayez de le faire seulement au niveau des muscles du visage. Vous pouvez aussi faire un massage rapide des mains, étant donné que nos mains supportent beaucoup de tension au quotidien.