Comment faire face à une arme à feu et s’en sortir

une arme à feu et s’en sortir

A l’occasion de la Journée internationale de la destruction des armes légères, des personnes ayant réchappé à la violence par les armes, des familles de victimes et des militants procèdent à la destruction d’armes aux quatre coins de la planète procèdent à la destruction d’armes : En moyenne, 800 000 sont détruites chaque année, mais les armes non réglementées restent un problème majeur : pour chaque arme détruite, dix sont produites.

Lorsqu’elles tombent entre de mauvaises mains, les armes sont responsables de centaines de milliers de morts, et de bien plus encore de blessés chaque année. Les armes non réglementées sont utilisées dans des crimes perpétrés partout dans le monde : homicides, déplacements forcés, viols et actes de torture. Et parfois juste à côté de chez nous.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

– Environ 640 millions d’armes sont en circulation, soit une pour dix personnes.– Quelque 8 millions d’armes sont produites chaque année.– Environ 14 milliards de cartouches à usage militaire sont fabriquées tous les ans, ce qui correspond à deux balles par personne.– En moyenne, environ un million d’armes sont perdues ou volées chaque année.– Plusieurs centaines de milliers d’armes sont perdues par les forces de sécurité des États chaque année.

Toutes ces armes atterrissent un jour dans nos rues, nos cités. Votre défense personnelle et votre protection passe aussi par de tels dispositifs d’alerte et d’action contre les risques liés aux armes à feu. Cependant pour que cela fonctionnent ils ont besoin de votre soutien.

Que faire face à une arme à feu pointée sur vous ?

Rester calme et soit avoir pris des cours de krav maga (toute tentative de désarmement est tout de même risqué) soit tester la méthode « Mentalist » du livre Mentalist martial arts de Ryan Blumenthal :

Que feriez vous face à quelqu’un qui vous braque avec son arme à feu ? Que lui diriez-vous ? Voilà le type de situations extrêmes et inattendues que l’auteur a voulu analyser, non par goût du vice ou du sadisme… mais pour former notre esprit à réagir avec conscience et efficacité.

Pour l’auteur, le mentalisme est en effet la capacité d’utiliser au mieux les ressources de l’esprit, et cela, bien sûr, grâce à des techniques connues, éprouvées, efficaces.