Stressé, quelle est votre excuse ?

quelle est votre excuse

Si vous êtes stressés aujourd’hui, vous avez certainement trouvé un certain nombre de raisons qui justifient votre stress.

Les causes du stress

Voici dans le désordre un certain nombre de causes que l’on entend le plus souvent :

D’abord il y a toutes les causes extérieures comme la conjoncture économique, la crise, la difficulté du travail, le manque de travail, le conjoint, l’absence de conjoint, la famille, etc. etc. …

Ensuite il y a les causes intérieures comme les conditions de santé, l’intelligence, l’âge, le niveau d’études, la chance, etc. etc.…

Enfin il y a les causes temporelles comme le passé, l’enfance que vous avez eue, et évidemment les perspectives d’avenir !

Toutes ces raisons sont vraies et sont justes.

Arrêtez d’en faire des excuses !

À condition que vous cessiez de les utiliser comme des excuses, en les répétant sans cesse.

Ces causes ont produit le résultat actuel, mais cela ne veut pas dire que ce résultat doit se perpétuer.

Vous pouvez dès aujourd’hui commencer à faire changer les choses à condition de ne pas vous trouver d’autres excuses.

En général, quand je propose aux personnes stressées de se prendre en main, je rencontre quatre types d’excuses :

  • La santé
  • L’intelligence
  • L’âge
  • La chance

L’excuse de la santé

Symptôme :

Les personnes qui prennent pour excuse leur santé sont souvent en train de se plaindre de leur santé, d’en parler sans arrêt.

Elles sont aussi très souvent hypocondriaques, elles identifient la moindre sensation physique comme le symptôme d’une maladie.

Solution :

Si vous êtes sujets à cette excuse, commencez par ne plus en parler.

Arrêter de faire des examens, et prenez conscience de tout ce qui marche bien dans votre organisme.

Et faites des activités physiques, votre corps est fait pour se fatiguer physiquement.

C’est de cette façon qu’il devient plus efficace et plus performant.

Les études montrent que les sportifs produisent jusqu’à cinq fois plus d’endorphines que les non sportifs.

Les endorphines sont des hormones responsables de notre bien-être et de notre joie de vivre.

L’excuse de l’intelligence

Symptôme :

Les personnes qui prennent pour excuse leur intelligence sous-estiment leurs capacités intellectuelles et pensent que les autres sont plus intelligents.

Elles ne savent pas que le niveau intellectuel ne prédispose absolument pas à la réussite future.

L’attitude mentale que l’on appelle l’intelligence émotionnelle est en effet prépondérante.

Solution :

Si cette excuse vous concerne, commencer par arrêter de vous comparer (l’herbe paraît toujours plus verte chez le voisin).

Rappelez-vous que votre attitude est plus importante que votre niveau intellectuel et cherchez des solutions plutôt que des excuses.

L’excuse de l’âge

Symptôme :

L’excuse de l’âge se manifeste si vous vous sentez trop vieux ou trop jeune pour changer d’attitude.

Solution :

Si c’est votre cas, vous pouvez vous dire si vous vous sentez trop jeune, que la valeur n’attend pas le nombre des années comme le disait Rodrigue dans le Cid.

Si par contre vous vous sentez trop vieux, vous pouvez vous dire « mieux vaut tard que jamais ».

Vous pouvez aussi estimer le nombre d’années actives qu’il vous reste, sachant que les années actives dans notre monde moderne vont de 20 à 80 ans.

L’excuse de la chance

Symptôme :

Les sujets touchés par l’excuse de la chance se plaignent sans arrêt en prétextant que ce qui arrive aux autres est dû à la chance, et que ce qui leur arrive et du à la malchance.

Solution :

Si vous êtes touchés par cette excuse, rappelez-vous que tout a une cause et que toute cause a un effet.

Rien n’arrive par hasard.

Si vous attendez que la chance passe devant votre porte vous risquez d’attendre longtemps…

Ceux qui ont de la chance la provoquent.

Provoquez-la en passant à l’action !

Conclusion.

Je dit souvent à mes patients et à mes stagiaires cette expression : « Le pessimisme de la pensée, et l’optimisme de l’action ! »

Cela signifie que tant que nous ne sommes pas passés à l’action, notre pensée qui tourne à vide va nous trouver toutes les excuses pour ne pas passer à l’action.

Le meilleur antidote est alors de passer à l’action.

Mais comment faire pour passer à l’action ?

Je vous propose quatre étapes pour démarrer le processus :

Faites le point le plus précis, et le plus factuel possible de la situation présente.

Définissez le plus clairement possible ce que vous souhaitez, le résultat espéré.

Déterminez quelle serait la première action à faire qui vous rapprocherait du résultat souhaité.

Accomplissez maintenant cette première action.

Il vous suffira alors de continuer sur votre lancée.

Car, comme le dit l’expression populaire : « C’est le premier pas qui compte ! »

Et vous ?

Quels sont vos meilleures excuses ?
Et comment arrivez-vous à les surmonter ?
Et quels sont vos trucs et astuces pour passer à l’action ?

Partagez-les maintenant dans les commentaires ci-dessous pour en faire profiter les autres lecteurs !

Prenez soin de vous

Article écrit par Luc GEIGER du blog Mister No Stress – Votre Coach Antistress en ligne
« Je suis un spécialiste en gestion du stress. Je donne des formations en gestion du stress et en gestion du temps pour des entreprises ou des groupes. Je forme des sophrologues et donne des formations à des psychothérapeutes sur des techniques antistress. »