Quelles sont les carrières que les femmes devraient rechercher pendant leur grossesse ?

Lorsque l’on parle de « femme de carrière », tout le monde a une image en tête. Pour cela, les femmes de carrière sont des femmes formidables qui font un excellent travail plein de verve, de plaisir et d’énergie. Et lorsqu’elles sont enceintes, elles sont deux fois plus fortes, car elles en font pratiquement deux fois plus. Un plaidoyer en faveur de la femme de carrière et qui nourrit les femmes professionnellement stressées auxquelles il faut prêter attention pendant la grossesse.

Quelles sont les carrières que les femmes devraient rechercher pendant leur grossesse ? 

Alors, chers collègues, plus de dictons pitoyables, y compris un visage contrit, que « ça » soit encore possible ou que vous ne vouliez pas réduire. Ou même exclure la femme enceinte des réunions, « parce qu’elle ne sera plus là de toute façon ». La collègue va avoir un bébé, mais elle ne veut pas être traitée comme tel. Il est tellement important de continuer à entretenir une relation de confiance et de lui demander conseil, par exemple, comme en « période de non grossesse » – elle fait partie de votre équipe ! Et oui, c’est vrai, on peut prêcher autant de normalité que l’on veut, bien sûr la grossesse est un état d’urgence pour le corps. Si vous lui apportez un soutien concret, il vous suffit d’aller chez l’imprimeur pour mettre du papier neuf ou de la persuader de prendre ensemble une pause déjeuner au grand air.

Elle vous en remerciera. Car il faut aussi tenir compte du fait que de nombreuses femmes ont l’impression de devoir faire leurs preuves sur le plan professionnel pendant la grossesse et ont souvent à l’esprit la pause bébé, qui peut signifier une interruption de carrière. Ou bien ils se tournent avec anxiété vers l’avenir et se demandent si la rentrée se fera sans heurts. Par conséquent, l’engagement total est généralement à l’ordre du jour pour eux. Cela signifie pression du temps et stress, alimentation irrégulière et régime alimentaire déséquilibré. Cela n’est bon pour aucun d’entre eux, mais pour une femme enceinte, cela compte encore plus. Par exemple, 83 % des femmes enceintes se sentent accablées par leur travail de temps en temps ou très souvent. Près de 40 % se sentent même fortement à très fortement stressés.

Bien dormir durant la grossesse 

Que peuvent faire les femmes enceintes qui travaillent pour bien passer la journée de travail ? Un sujet important est bien sûr le sommeil. Surtout pendant le premier tiers de la grossesse lorsque le corps est encore en train de s’adapter à la nouvelle situation, les femmes enceintes se sentent souvent fatiguées et épuisées. Un sommeil suffisant est important. Commencez donc à vous « coucher » plus tôt, mais faites aussi une pause plus souvent dans la journée. Le Powernapping – un court sommeil d’environ 20 minutes par jour , aide à redevenir un peu plus frais et plus actif. Si une sieste au bureau n’est pas réaliste, parce qu’il n’y a pas de bureau individuel disponible ou que les collègues ne sont pas encore censés être au courant de la grossesse, il peut être possible de passer à la voiture garée dans le garage de l’entreprise.

Il convient également d’envisager la possibilité d’un bureau à domicile, ce qui rendrait la journée de travail plus flexible. Il est possible de travailler au moins un jour par semaine à domicile. En outre, la pause déjeuner ne doit jamais être annulée. Sortez au grand air, faites de l’exercice et gardez le nez au soleil : C’est bon pour la circulation.

Veiller à une alimentation saine et variée

Malgré la pression des délais et le peu de temps disponible, il est également essentiel d’avoir une alimentation variée et saine et de veiller à manger régulièrement. Une alimentation équilibrée avec des baies et des fruits savoureux, beaucoup de légumes frais, des noix, des légumes secs, du pain complet et parfois du poisson et de la viande. Un complément alimentaire complet adapté aux besoins des femmes enceintes peut être très utile pour leur fournir des soins adéquats.

Les vitamines B et le magnésium peuvent soutenir le métabolisme énergétique et aider à réduire la fatigue et l’épuisement. Les antioxydants jouent également un rôle pour les travailleurs. Par exemple, les vitamines C, E et B2 et les oligo-éléments zinc, sélénium et cuivre contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire et aident à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

Mais à ce stade, nous aimerions mentionner qu’un quotidien trop stressant n’est pas bon pour la mère et l’enfant. La carrière doit être bonne, mais la condition mentale et physique l’est encore plus. Si cela devient trop, nous espérons que chaque femme enceinte parviendra à en parler à temps à ses supérieurs et à trouver la meilleure solution pour elle et son bébé.