Les 5 compétences essentielles pour être un bon manager de transition

manager de transition

Un bon manager de transition doit posséder des qualités naturelles, comme la tolérance, l’écoute et le respect. En plus, de celles-ci, il doit disposer d’un savoir-faire bien précis pour réussir sa mission. Découvrez les 5 compétences indispensables qui sont recherchées chez un tel manager.

L’adaptabilité et la réactivité

Lorsqu’une entreprise sollicite un cabinet de management de transition pour avoir un manager de transition (ou directeur de transition), elle s’attend à un professionnel totalement opérationnel. Ce dernier doit pouvoir assurer la conduite du changement pendant une période limitée dans le temps. Il dispose d’un délai très court pour s’adapter à l’environnement de l’entreprise.

Il doit être en mesure d’appréhender très rapidement (dès son arrivée) les enjeux, les contraintes et la culture d’entreprise. L’adaptabilité est une vraie force du manager.

En outre, il doit être capable d’assurer la gestion de crise en cas de besoin. La réactivité dans la prise de décision et dans la mise en œuvre de solutions face à des situations d’urgence ou complexes constitue d’ailleurs l’une des principales clés du succès de sa mission.

Le directeur de transition doit disposer de plusieurs années d’expérience. Celles-ci lui permettront de prendre des décisions intelligentes face aux différents défis. Il est généralement spécialisé dans le domaine financier ou celui des ressources humaines. Cela consolide sa position au sein de l’entreprise et lui confère un statut d’homme de la situation auprès des collaborateurs.

Le leadership

Étant donné que le directeur de transition intervient souvent dans des moments difficiles, il doit pouvoir mobiliser ses collaborateurs. Il n’est pas question pour lui d’être sans faille ou sans émotion. Le bon directeur de transition n’est pas non plus un gourou ou même un guide qui peut abuser de son autorité pour contraindre les employés.

Pour être un meilleur manager, il doit pouvoir rassurer ses collaborateurs et leur faire comprendre les enjeux des différents changements en cours au sein de l’entreprise. Il doit être parfaitement capable de convaincre ses interlocuteurs grâce à un argumentaire solide et pertinent.

Il doit savoir insuffler une dynamique dans l’équipe pour mener correctement son rôle de management. Il doit également transmettre des valeurs et une éthique de travail à ses collaborateurs.

Le bon directeur de transition doit aussi être en mesure de faire preuve d’un leadership indirect lorsqu’il est question des équipes en transverse avec lesquelles il doit collaborer.

L’écoute et la communication

L’écoute et la communication sont d’importantes aptitudes que doit posséder un directeur de transition. Ce dernier doit pouvoir non seulement se baser sur les faits et les chiffres, mais aussi sur le facteur humain. Ce n’est qu’en intégrant tous les indicateurs qu’il sera en mesure de faire les choix qu’il faut pour la conduite du changement.

Le directeur de transition doit être capable d’écouter et de communiquer avec ses interlocuteurs. C’est cette capacité qui lui permet d’ailleurs de vite :

  • Prendre la mesure de ses collaborateurs ;
  • Faire passer ses messages ;
  • Savoir ce que l’on attend concrètement de lui.

Le directeur de transition doit également avoir une bonne intelligence émotionnelle, afin de comprendre et respecter chacun des membres de son équipe. Il doit être en mesure de composer avec les personnalités variées de ses collaborateurs, de communiquer et de prendre du recul (si nécessaire) face à certains comportements.

La capacité à planifier et la capacité à déléguer

L’aptitude à planifier est sans aucun doute l’une des compétences les plus recherchées chez un directeur de transition. En tant que manager, il doit être capable de se projeter dans l’avenir, de planifier et d’anticiper les évènements. Cette capacité permet au manager de ne pas se focaliser sur les problèmes immédiats, mais de mener une analyse plus poussée afin de pouvoir faire ressortir des solutions adaptées à la situation.

Le directeur de transition doit pouvoir se servir de son expérience en matière de management pour planifier l’organisation du travail. Dans la pratique, le manager peut commencer par fixer des objectifs qui sont SMART, c’est-à-dire spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. Il doit être capable de faire usage des outils de gestion du temps pour dresser un plan d’action sur une durée déterminée.

L’aptitude à savoir déléguer est également essentielle lorsqu’il est question de gérer une équipe. Être directeur de transition ne signifie pas que l’on doit faire tout le travail. Le manager doit pouvoir faire un bilan de compétences pour connaitre les atouts à sa disposition. Ainsi, il peut s’appuyer sur les compétences de ses collaborateurs et déléguer la bonne tâche à la bonne personne.

Étant donné qu’il a une perception de l’existant plus concrète, il peut donner des instructions précises pour que l’action collective concoure à l’atteinte d’un objectif commun. Il se place en tant que généraliste pour piloter l’ensemble et œuvrer pour la cohésion des projets. Il sait faire confiance à ses collaborateurs et les aide à accroitre leur efficacité. Il évite aussi d’instaurer un contrôle permanent pour ne pas créer une atmosphère de méfiance au sein de l’entreprise.

L’expertise technique

Un directeur de transition est avant tout un professionnel expérimenté dans son domaine. En plus de disposer de fortes compétences managériales, il doit avoir une profonde maitrise de son métier. Sa grande expertise dans son domaine lui permet d’être crédible aux yeux de ses collaborateurs et de les accompagner efficacement dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise. Il doit être un pilier sur lequel chaque membre de son équipe peut s’appuyer en cas de besoin.

L’expertise technique peut être liée à un projet, un outil de travail ou encore un produit. Le directeur de transition se doit de maintenir constamment ses connaissances à jour. En effet, en tant que cadre de transition, il doit exercer une veille constante sur les nouvelles pratiques managériales. Cela lui permet d’être à la pointe dans son domaine d’excellence et de pouvoir assurer correctement la formation de ses collaborateurs.

Le directeur de transition est un professionnel qui doit posséder de nombreuses compétences. Naturellement, certaines sont cruciales pour le bon déroulement de sa mission au sein de l’entreprise : adaptabilité, réactivité, leadership…


Coaching en entreprise : apprendre à mieux gérer son temps et ses priorités
Quelles sont les compétences qu’il faut avoir aujourd’hui ?