Les qualités d’un bon leader au travail

Partager une vision

 

Un leader a non seulement une idée claire de l’endroit où il veut aller, de la manière d’y arriver et de ce à quoi ressemble le succès, mais il exprime également sa vision de manière transparente et passionnée, en veillant à ce que son équipe comprenne comment ses efforts individuels contribuent à des objectifs de plus haut niveau. Cela lui permet non seulement de travailler personnellement à la réalisation de sa vision avec persistance, ténacité et enthousiasme, mais aussi d’inspirer et d’encourager les autres à faire de même.

 

Montrer l’exemple

 

En tant que leader, la meilleure façon de construire sa crédibilité et de gagner le respect des autres est de donner le bon exemple, c’est-à-dire d’agir selon le comportement que vous voulez que les gens suivent. L’alignement de vos paroles et de vos actions contribue à instaurer la confiance et rend votre équipe plus disposée à suivre votre exemple.

 

Faire preuve d’intégrité

 

Un leader s’appuie sur ses valeurs pour guider ses décisions, son comportement et ses relations avec les autres. Ils ont des convictions claires sur ce qui est bien et mal, et sont respectés pour leur authenticité, leurs principes, leur éthique et leur cohérence. Ils tiennent leurs promesses et communiquent ouvertement, honnêtement et directement avec les autres.

 

En conséquence, ces actions quotidiennes suscitent la loyauté, la confiance et le respect de l’équipe.

 

Communiquer efficacement

 

La capacité à communiquer de manière claire, concise et avec tact est une compétence de leadership essentielle. La communication ne se limite pas à écouter attentivement les autres et à répondre de manière appropriée. Il s’agit également de partager des informations utiles, de poser des questions intelligentes, de solliciter des contributions et de nouvelles idées, de clarifier les malentendus et d’énoncer ce que vous voulez. Les meilleurs leaders s’appuient également sur la communication pour inspirer et dynamiser leur équipe.

 

Prendre des décisions difficiles

 

La capacité à prendre des décisions rapides et difficiles avec des informations limitées est essentielle. Comment les dirigeants y font-ils face ? Tout d’abord, ils déterminent ce qu’ils essaient d’atteindre. Ils envisagent ensuite les conséquences possibles de leur décision et les alternatives disponibles. Enfin, ils prennent la décision avec conviction, assument leurs responsabilités et vont jusqu’au bout. Le fait d’être un décideur décisif et sûr de lui leur permet de tirer parti des opportunités et de gagner le respect de l’équipe.

 

Reconnaître le succès

 

Reconnaître les réalisations de manière fréquente et cohérente est l’une des habitudes les plus puissantes des leaders inspirés. Pour que les gens s’investissent et apportent une valeur ajoutée, ils doivent savoir que leur travail sera valorisé et apprécié. Il existe différentes façons de célébrer une réussite, mais parfois un simple « bien joué » suffit. Cela ne fait pas que remonter le moral, cela renforce aussi la motivation.

 

Responsabiliser

 

Les grands leaders comprennent que pour que les gens donnent le meilleur d’eux-mêmes, ils doivent s’approprier leur travail et croire que ce qu’ils font a un sens. Par conséquent, ils communiquent des objectifs et des échéances clairs à leur équipe, leur accordent l’autonomie et l’autorité nécessaires pour décider de la manière dont le travail est effectué. En bref, ils lancent des défis avec des attentes élevées et encouragent leur équipe à être créative et innovante.

 

Motiver et inspirer

 

Les meilleurs leaders conduisent leur équipe avec passion, enthousiasme, inspiration et motivation. Essentiellement, ils investissent du temps dans les personnes qu’ils dirigent pour déterminer leurs forces, leurs besoins et leurs priorités. En plus de leur donner le sentiment d’avoir de la valeur, cela permet de comprendre comment les motiver au mieux.

 

Dans ce domaine, la fréquence est essentielle. Le renforcement continu de la manière dont l’équipe fait la différence finit par favoriser le développement du potentiel des employés avec des objectifs et des défis significatifs.  En plus de tout cela, un leader ne perd pas de vue les affaires. En fin de compte, il se soucie à la fois des personnes et des résultats, sachant que ses conseils, son encadrement et son enseignement ne suffisent pas, mais que les employés attendent également que l’entreprise se porte bien.

Comment devenir un meilleur manager : 10 conseils pour s’améliorer
Les 5 compétences essentielles pour être un bon manager de transition