Comment décider soi même de sa réussite ?

Le défi

Reprendre l’histoire qui suit et écrire un article avec une morale en rapport avec la thématique de votre blog.

Au coeur de la cible

L’Empereur du Japon visitait ses provinces.

Un jour, il arriva dans une ville, et vit une cible avec une flèche en son centre. Il se dit que l’archer qui avait tiré avait fait un joli coup.

Quelques mètres plus loin, il vit une nouvelle flèche en plein coeur d’une cible. Et quelques mètres plus loin encore, une troisième. Puis une quatrième.

L’Empereur voulut alors savoir qui était l’extraordinaire tireur qui plantait ainsi chaque flèche en plein coeur des cibles…

Mais lorsqu’il demanda, on lui répondit :

« Oh non, laissez tomber. Ce type est un idiot !

– Comment cela « un idiot » ? demanda l’Empereur. Comment un tel archer pourrait-il être un idiot ?

– C’est très simple, lui répondit-on. Il tire la flèche au hasard, puis il dessine la cible autour seulement après ! »

Ma morale

Dans cette histoire, on se rend compte qu’il y a plusieurs façons d’atteindre un but, un objectif.

  • Soit en s’entraînant tout les jours de façon assidu avec plus ou moins de résultat.
  • Soit en considérant l’objectif comme acquis et créer de ses propres mains sa réussite.

On peut se poser des questions sur la santé mentale d’une personne qui atteint un objectif au hasard et qui en fait ensuite sa cible. Cependant dans beaucoup de situation, pas mal de fou on recours à des méthodes similaires. Alors pour aiguisé votre esprit critique voici quelques situations où ces soi disant fous vous manipulent en tirant toute la couverture vers eux.

Par exemple

– Lorsqu’un championnat quelconque (mais alors n’importe lequel ) réussi (exemple la coupe du monde de foot 1998) que font les politiciens ? Ils considèrent que c’est leur victoire, celle de tout le pays.  En réalité, c’est juste une « flèche »  plantée, au hasard, au bon endroit. Pourtant ils dessinent au fluo une cible tout autour.

– les spammeurs qui lancent plein de spam au hasard et qui vous prennent pour cible si vous avez le malheur de répondre.

– les commerciaux qui ont 1000 prospect vers lequel ils lancent une flèche. Que font-ils quand ils concrétisent avec un client ? Ils dessinent, tout simplement, une cible mental autour de ce client et se vante de leur adresse.

– les photographes qui font 1000 clichés et qui se rendent compte qu’un est excellent (le reste ce sont des flèches tirées au hasard dont on ne nous parle pas )

– …

D’un côté on à donc ceux qui dessinent la cible autour d’une des flèches qui a par hasard touché quelque chose.

De l’autre on à ceux qui dessinent leur cible (leur objectif) et qui y plantent leur flèche à la main directement dans la cible.

Eux aussi sont ils fous ?

Pas vraiment si l’on en croit le proverbe anglo-saxon : fake it till you make it que l’on pourrais traduire par Fais comme si, en attendant de pouvoir faire comme ça.

Prenons l’exemple d’un acteur. il peut soit étudier le jeu d’acteur, soit considérer qu’il est un acteur et jouer directement. il ratera certainement des tas de casting mais s’il réussi un casting il aura donc planté sa flèche lui même dans la cible.

C’est le cas aussi du forgeron qui devient forgeron en forgeant. Du cinéaste qui devient cinéaste en filmant.

« Soyez plutôt que devenez«

En gros, faîtes semblant d’être une cible et la flèche du succès viendra d’elle même à vous.

En conclusion

Le succès n’est donc qu’une histoire de point de vue. Regardez toutes ces choses que vous réussissez sans vous en rendre compte. Vous devriez dessiner de belles cibles tout autour.

Mais quelles sont ces réussites ? je ne réussi jamais rien !

Vous réussissez pourtant au moins une chose déjà : lire. Ce n’est pas le cas de tout le monde alors soyez en fier.

Maintenant, soyons fous,  vous réussirez peut-être à écrire un commentaire pour démontrer que vous savez écrire (ce n’est pas la cas de tout le monde non plus)