Découvrez l’intérêt du jeu dans l’éducation des jeunes

l'éducation des jeunes

La jeunesse est l’avenir de l’humanité. L’ONU l’a bien compris en instaurant la journée internationale de la jeunesse. C’est une journée où l’on fait le point sur les besoins de la jeunesse :

  • l’éducation
  • l’emploi
  • la malnutrition
  • la santé
  • l’environnement
  • la délinquance juvénile
  • les loisirs

Je vous parlerai dans cet article de deux points importants : les loisirs et l’éducation. Tout le reste découle de là. Les jeunes ont besoin des repères qu’ils trouvent dans l’éducation. Mais ils ont surtout besoin de loisirs. De loisirs qui les occupent et les passionnent. Et quoi de plus passionnant que le jeu ? D’ailleurs dans jeunesse, il y a « jeu » n’est ce pas ?

Les jeunes aiment jouer

C’est un fait facilement vérifiable. Et puis ça tombe bien vu que le jeu permet :

  • d’améliorer les relations entre les différentes générations.
  • de donner à chacun l’attention dont il a besoin
  • d’aider à zénifier les conflits avec les adolescents
  • de souder les groupes, les familles
  • de se fabriquer des souvenirs

Le jeu n’est donc pas un acte anodin. Par contre, tout les jeux ne sont pas bon. Les poubelles brîlés, les pétards, les jets de cailloux sur des bouteilles en verre,… Tout ces jeux sont des amusements dû à l’ennui.

Pour faire le tri, je vous conseille ce livre de Catherine Dumonteil-Kremer : Jouons ensemble… autrement : Améliorer nos relations par le jeu

Catherine Dumonteil-Kremer est une spécialiste de Montessori et de l’éducation non violente. Elle propose, dans ce livre, des jeux simples mais d’une efficacité redoutable. Son crédo : Rire, coopération et pas de perdant. Les jeux sélectionnés ont souvent un fond ludo-éducatifs (l’éducation devrait toujours être ludique) qui aide les jeunes à acquérir ce dont ils ont le plus besoin pour conquérir le monde : le respect (de soi, des règles, des autres, etc) et la confiance en soi.

Deux de mes jeux préférés sur la cinquantaine qu’elle propose :

Pour les plus petits : Le jeu de la pizza. Ce jeu est un jeu de chatouille. C’est une variante améliorée du classique « pet de bedaine » québecois ou du prout sur le bidon en France.

Comment jouer ?

Rien de plus simple. Vous allongez l’enfant et vous faîtes semblant de faire une pizza avec son ventre. Fou rire garanti et encore plus drôle à plusieurs – un plat à partager. Voici la recette de cette fameuse pizza :

  1. Vous pétrissez la pâte en malaxant son ventre
  2. Vous étalez la sauce tomate en caressant son ventre
  3. Vous mettez du gruyère en tapotant son ventre du bout des doigts
  4. Vous chauffez la pizza en frottant son ventre
  5. Vous mangez la pizza en lui faisant un « pet de bedaine »

Pour les plus grands : La chaise musicale sans perdant. Ce jeu est une variante de la chaise musicale que je vous conseille de faire avec des coussins. Dans ce jeu, pas de perdant car le but est de grimper sur un camarade si l’on n’a plus de place. Un bon moyen de briser la glace dans un groupe. Ambiance rigolade garantie.