La notion de non attachement dans la philosophie zen

La notion de non attachement

Voici un petit conte zen qui illustre le détachement. la volonté d’indépendance physique et spirituelle à laquelle on devrait tous aspirer.

 À vingt ans, Kitan Gempo parcourait le Japon à la recherche de sa voie spirituelle. Il croisa, sur la route, un voyageur fumant du tabac. Il l’imita et acheta une pipe qui ne le quittait plus. Mais dès qu’il prit conscience de son attachement, il jeta sa pipe et cessa de fumer.

Il rencontra ensuite un devin qui lui enseigna l’art de lire dans les étoiles. Excellent élève, il fut rapidement l’égal de son maître. Quand il comprit qu’il aimait ses nouveaux pouvoirs, il décida aussitôt d’abandonner cette science.

Il se fit alors moine zen et son ardeur, sa piété, ses dons exceptionnels le firent rapidement remarquer par le supérieur, songeant à se retirer, qui lui proposa de le remplacer. Gempo s’enfuit alors de peur de s’attacher.

Après avoir essayer et exceller dans diverses disciplines tel que la calligraphie, la poésie, l’architecture, etc. Il abandonna chacune de ces disciplines dès qu’il connut le succès de peur de s’attacher.

Au moment de mourir, à l’àge de quatre-vingt-deux ans, ses dernières paroles furent : « Je quitte la vie de bon gré, je n’y étais pas attaché ! »