Les plus grosses contradictions de la bible

Chacun est libre de croire en ce qu’il veut. Certains ont même besoin de croire. Par contre ils seraient bon de se rappeler que le livre dit « saint » qu’est la bible a été écrit, copié et modifié par des hommes plus ou moins honnêtes et ou habile.

Par conséquent on est libre d’apprécier son enseignement de l’amour pour son prochain mais il faut savoir garder l’esprit critique et ouvert face aux erreurs commises sciemment ou inconsciemment par les différents auteurs, copieurs et surtout éditeurs (censure et choix des évangiles entres autres) qui ont participé à la génèse de la bible.

Voici pour info les contradictions les plus « évidentes » repérés par  le site « Le gros mensonge de la bible :

  • Dans la génèse (1:27), Dieu commence par créer la Terre, puis la lumière, puis les mers, puis les végétaux puis les étoiles et la Lune puis les animaux puis l’homme et la femme. On sait aujourd’hui avec certitude (scientifique que les étoiles sont nées (dont le soleil) puis la Terre et la Lune puis les mers puis les végétaux et les animaux puis l’homme. La Genèse correspond à la vision des auteurs de l’époque mais n’a rien à voir avec la réalité.
  • Dans l’exode :
    2:3-10 La fille de Pharaon prend son bain dans la rivière. Les princesses égyptiennes se baignaient dans de luxueuses salles de bains alimentées à l’eau filtrée ou à l’eau de pluie, pas dans la rivière limoneuse!
    2:10 Moïse retrouvé dans un panier flottant: encore une fable: L’histoire de la naissance de Moïse a été directement recopiée de la légende du roi Mésopotamien Sargon 1er d’Akkad abandonné dans un panier flottant et élevé par le jardinier. Les auteurs de l’Ancien Testament se sont fait prendre, là, « les doigts dans la confiture »: ils ont recopié la légende du roi Sargon en détail en précisant que le berceau était calfaté par du bitume pour le rendre étanche. Le bitume (pétrole brut) est un matériau très courant en Mésopotamie dans le pays du roi Sargon. Il est totalement inconnu en Egypte: un bel exemple de plagiat. Sans parler des crocodiles qui pullulaient dans le Nil et qui n’aurait fait qu’une bouchée du supposé nouveau-né…  On sait aujourd’hui que Moise, Isaac et Abraham n’ont pas existé. « Sargon d’Akkad : Abandonné par sa mère dans une corbeille de roseaux qui est confiée au fleuve, le nouveau-né est recueilli et adopté par un jardinier. La faveur de la déesse Ishtar fait plus de lui un échanson à la cour de Kish puis un prince.

Si vous en voyez d’autres n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Et pour finir une petit note d’humour à la XKCD.

Saint Esprit