Philosophie des moumines

moumines

J’ai lu, à l’occasion de l’évènement voyage et vagabondage (pour en savoir plus suivre ce lien) dont le thème cette fois c était la Finlande, le livre de « Moumine et la comête » de Tove Jansson.

Moumine le Troll, personnage principal de cette histoire est une drôle de créature blanchâtre en forme d’hippopotame marchant sur deux pattes . Dans ce premier tome de ses aventures, il affronte mille dangers pour se rendre dans un observatoire astronomique perché en haut d’une montagne pour en savoir plus sur l’arrivée prochaine d’une comète. Arrivé à destination, ce qu’on lui annonce, à ce moment là, n’est rien de moins que la fin du monde. Peut-être pas la fin du monde complet mais en tout cas la fin de la vallée des moumines où lui et ses parents vivent paisiblement dans la maison construite par son papa Moumine.

La maison des moumines, grandeur nature, dans le parc à thèmes des Moumines.

Moumine, le personnage principal, n’a pas vraiment de personnalité marqué qui en font un personnage attachant, par contre, les personnages qu’ils côtoient ont souvent un aspect de leur personnalité qui les rende plus amusant. Le Renaclerican par exemple est un personnage haut en couleur, ayant toujours son mot sur tout et toujours à propos. Snif et son côté un peu bravache, Mademoiselle Snorque et ses changement d’humeur, les émules et leur obnubilations ajoutent à ce roman un charme et une ambiance toute particulière.

Mais au fait, pourquoi ai je choisi de vous parler de ce livre pour enfant sur un blog consacré au développement personnel ? Ce n’est pas la première fois j’en conviens car pour moi les livres pour enfant ont un rôle important dans le développement personnel de l’enfant ainsi que dans celui des parents qui choisissent ces livres.

Moumine et le Renaclerican en devanture d’un magasin de la licence Moumine dans l’aéroport d’Helsinki

En tout cas,  si j’apprécie les livres de Tove Jansson c’est parce qu’ils sont ponctuée de remarque philosophique digne d’un grand maître zen. C »est cette philosophie sous jacente tout en quiétude, en « zénitude », en rejet de la possession qui m’ont fait apprécié depuis le collège l’univers des Moumines. C’est un monde fascinant presque familier qui explique le succès international de ces petits trolls à l’allure si pataudes.

Une petite citation de l’auteur qui en dit long sur sa façon de pensée :

« Tout livre pour enfant devrait posséder une voie où l’écrivain s’arrête et où l’enfant continue. Une menace ou une joie qui ne peut jamais être expliqué. Un visage jamais complétement révélé ». (Tove Jansson)

Ce qui est le plus étonnant dans la fraîcheur et la simplicité de la famille moumine qui prend la vie comme elle vient est la condition de la naissance du tout premier roman des moumines. En effet elle travaillait alors en tant qu’illustratrice et dessinatrice pour le magazine Garm. Ce magazine qui sera l’un des rares magazines à adopter un point de vue antifasciste durant la seconde guerre mondiale et à se distancer de la politique officielle finlandaise (alliance avec l’Allemagne contre l’U.R.S.S. décidé par le régime gouverné par les blancs depuis l’écrasement sanglant de la révolution de 1948).

C’est dans ces conditions pour le moins délicates qu’apparaît en 1943 Moumine le Troll. Les aventures du petit troll auront permis aux petits finnois d’échapper un peu à la réalité de la guerre et des horreurs commis dans des pays proches.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai choisit ce livre dont les personnages attachants seront un parfait compagnons de lectures pour vos enfants.