Un entretien avec Yohan Rousseau de à la lumière du Lotus [blogosphère]

Yohan Rousseau de à la lumière du Lotus [blogosphère]

J’ai trouvé, par hasard, sur internet, un blog parlant de religion. Je parle peu de religion mais j’apprécie d’alerter l’opinion publique sur la dangerosité de certaines dérives. Par exemple le danger de croire aveuglément un livre comme la Bible. Yohan Rousseau, l’auteur de ce blog expose son point de vue éclairé sur les différentes religions. n’hésitant pas à en écorcher certaines. Je me suis permis de lui demander ses croyances personnelles afin de mieux connaitre son degré d’impartialité.

Bonjour, Yohan. Comme je te le demandais par mail, j’aimerais connaitre tes croyances personnelles car la religion est un sujet difficilement neutre.

Personnellement je suis athée. Je ne crois pas en dieu mais en même temps j’apprécie la philosophie bouddhiste plus que tout autre. Ce coté athée fait que je n’apprécie pas le sectarisme de certaines religions et surtout le fait qu’elles s’immiscent dans notre vie de tout les jours (cantine, jour férié, législation, etc) et cela quelques soient nos croyances.

La réponse de Yohan :

Pour ce qui est de mes convictions personnelles, je considère les religions comme des sciences « dénigrées » (ce n’est pas pour rien qu’à la fin de la rencontre entre une sommité de la physique quantique et le Dalaï Lama, le physicien s’est exclamé : « Mais comment vous avez bien pu découvrir tout ça il y a si longtemps ? » et le Dalaï Lama de répondre : « Et vous, pourquoi avez-vous donc eu besoin de toutes ces machines complexes pour découvrir tout ça ? »).

À la manière d’un phénomène physique, naturel, les scientifiques fondent des théories, des théorèmes et des lois mathématiques. Les mystiques, eux, fondent des religions, pour décrire les phénomènes rencontrés.En les étudiant (presque ) toutes comme des manuels scolaires, j’ai trouvé une monstrueuse majorité de dénominateurs communs dans les différentes « théories »…J’étudie donc les phénomènes naturels que les religions nomment Dieu, Anges, illumination, éveil, diable, etc…Ce qui est triste, c’est que la plupart des fanatiques religieux n’ont même pas pris le temps d’étudier les religions de ceux qu’ils combattent…et qui sont si proches des leurs !

Je ne sais donc pas si je suis athée, si je crois en des choses que mon esprit a inventé ou je ne sais quoi d’autre. Mais j’ai vécu des choses assez étonnantes, qui me font dire que tout est encore à découvrir !

J’ai par contre une vraie préférence pour le Bouddhisme, car je trouve que cette religion/philosophie a beaucoup de choses à apprendre à nous les occidentaux, notamment par son approche simple et didactique de toutes les expériences mystiques…En ce qui concerne les intrusions intempestives des religions dans la vie civile (je crois bien que je vais faire un article la dessus bientôt), je pense que tous ces jours fériés et autres fêtes religieuses sont fait pour que les croyants sentent la présence constante de la religion autour d’eux.

C’était une bonne chose lorsque la religion servait encore de code civil.Pour la nourriture, même chose, c’était une manière de se protéger des maladies (chez les musulmans, le cochon par exemple était source de plusieurs maladies graves…).Et encore une fois, c’est le même principe pour la législation et tous les autres domaines touchés (commerce de la mort notamment).Aujourd’hui, tout ce cérémonial est l’apogée d’un prêt-à-penser qui fait le regain de succès des religions… C’est déplorable, car tous les symboles qui étaient véhiculés par ces traditions sont perdus et vides de sens, au profit d’une démonstration excessive de l’appartenance à une religion donnée…Ouuuf ! C’est un peu long, mais je crois avoir plutôt bien expliqué ma position.

Merci Yohan ! C’est une très belle réponse.