Comprendre les drogues illégales et 5 astuces pour les combattre – partie 1

les drogues illégales

Il y a d’autre façons de prendre des rails

Article écrit à l’occasion de la journée Internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues qui aura lieu demain 26 juin 2012.

Le corps produit lui-même certaines drogues comme les endorphines (antalgique naturel) et l’adrénaline (hormone du « bon » stress). Dans des circonstances normales, le corps équilibre de lui même la production de ses propres drogues. Par contre il ne peut pas en contrôler l’apport extérieur.

La plus grande ambition des droguées est d’atteindre un paradis artificielle au lieu de s’élever d’eux-même par le développement personnel et la poursuite d’une voie spirituelle.

C’est pourquoi l »usage et l’abus des drogues est un fléau qui ronge toutes les couches de la société de tout les pays du monde.

Pour quelles raisons se droguer ?

Les personnes droguées disent prendre des drogues pour : se sentir bien ou s’amuser entre ami. D’autres en prennent pour lutter contre un état dépressif. D’autres encore en prennent pour améliorer leur performance. Tout cela est en apparence seulement car c’est de l’effet placebo, dû à la confiance en soi et à la sensation de bien-être illusoire, qu’apporte l’état provoqué par la prise d’une drogue.

Effet des drogues

à court terme

Quelque soit le motif d’une prise de drogue, le corps de la personne souffrira. Bien que chaque drogue soit différente, elles ont en commun l’interférence avec les fonctions de base du système nerveux.

Les drogues altèrent les perceptions mais peuvent aussi entraîner : insomnie, prise ou perte de poids, yeux vitreux, diarrhée et parfois une mort immédiate.

à long terme

Suivant la drogue prise, les effets à long terme peuvent être physique (risque accru de cancer, sida, problème hépatique ou rénal, lésions cérébrales etc), mental (perte de mémoire, baisse des capacités intellectuelles, etc) ou sociologique (mise à l’écart, comportement déviant, souffrance infligée aux tiers tel que mensonge, vol, viol, coups, etc).

Parfois le mal est irréversible.

Pourquoi continuent-ils à se droguer ?

Beaucoup de personnes sont dépendantes physiquement et mentalement à une drogue et ne peuvent sans aide s’en détacher.  Ces personnes à cause de cette dépendance détruise leur vie entière petit à petit.

Mais beaucoup de personnes, bien que non-dépendantes vont continuer à se droguer car elles ont peur.

  • peur d’être rejeter par leurs amis drogués (peut on appeler cela des amis)
  • peur d’affronter les problèmes de la vie
  • peur de l’ennui et de la solitude avec eux même (quel meilleur moyen de faire taire sa conscience ?)

Ces individus ont peur de la vie, refusent d’aborder les problèmes de façon directe et intelligente et préfèrent la fuite dans la drogue. C’est peut-être pour eux que le sevrage sera le plus dur.