Pourquoi le coaching en entreprise est si important ?

Le coaching d’entreprise est un processus d’accompagnement d’un coach dans une entreprise visant à atteindre des objectifs de croissance et d’amélioration ayant comme valeurs clés la productivité de l’entreprise et le  bien-être individuel des personnes .

L’une des raisons pour lesquelles les entreprises se rapprochent souvent de la figure du coach est que les propriétaires ou managers des Ressources Humaines se retrouvent avec des Managers qui ont: de hautes compétences, un fort attachement au travail et à l’entreprise mais ont de grandes difficultés à se mettre en relation efficacement avec leurs collègues et collaborateurs

Dans les entreprises italiennes et surtout les moins structurées, la figure du coach est souvent confondue avec celle des consultants en entreprise.

Les principaux avantages de l’introduction du coaching dans l’entreprise sont:

  • Amélioration du climat des affaires
  • Amélioration du style de leadership
  • Meilleure gestion des phases du changement
  • Optimisation du potentiel de vos hommes
  • Développement de la résolution de problèmes
  • Gestion du changement de génération
  • Amélioration des performances des individus
  • Motivation des équipes commerciales

Pour réussir un parcours de coaching dans l’entreprise, la première étape est que l’entreprise soit vraiment convaincue que le manager avec qui travailler a des qualités tacites sur lesquelles travailler.

«Il est essentiel que l’entreprise, le coaché ​​et le coach soient alignés sur les résultats attendus dès le début du processus de coaching».

 

CONDITIONS PRÉLIMINAIRES POUR LE COACHING EN ENTREPRISE

Dans certains cas, c’est le manager qui demande à son entreprise d’être suivi par un coach mais dans la plupart des cas c’est l’entreprise ou le responsable des ressources humaines qui propose un parcours de coaching au manager.

Lorsque cela se produit, il peut arriver que le manager en service, n’ayant pas d’idées claires sur l’intervention de coaching, ne comprenne pas son utilité.

Il doit être clair pour l’entreprise que le coach n’est pas un consultant qui, grâce à sa compétence, apporte des connaissances que le manager ne possède pas.

Encore moins un psychologue, un thérapeute, qui résout les comportements pathologiques.

Le coach travaille sur le potentiel du coaché

Le coaching n’est pas le remède miracle qui corrige les relations compromises et sauve les relations détériorées.

 

DÉBUT DE LA ROUTE

Cette phase se déroule dans des moments distincts et séparés.

1ère partie

Le responsable des ressources humaines rencontre le coach et lui explique la raison qui l’a poussé à demander une intervention de coaching et quels sont les domaines sur lesquels il souhaite travailler.

2ème partie

Suite à cette réunion, une première version de la convention de coaching est rédigée qui contient le plan d’organisation et la partie économique.

3e partie

L’entreprise rencontre le Manager pour lui expliquer pourquoi il a prévu une formation de coaching.

De la qualité de cette rencontre entre l’entreprise et le manager (au cours de laquelle l’entreprise partagera avec le manager les enjeux sur lesquels travailler), les conditions peuvent se présenter pour entamer un parcours rentable dans lequel la personne travaillera consciemment et avec conviction sur des sujets partagés avec le ‘compagnie. Au cours de cette phase, il est important qu’un dialogue ouvert s’instaure pour discuter avec lui des axes d’amélioration et proposer l’outil de coaching pour former ces potentiels.

Dans cette phase, l’objectif à atteindre et les éventuels indicateurs de mesure de la performance seront partagés avec le gestionnaire   .

Il est fondamental que l’objectif ne soit pas imposé par l’entreprise au dirigeant mais partagé.

4ème partie

À ce stade, le coach rencontre à la fois le responsable des ressources humaines de l’entreprise et le coaché ​​autour d’une même table.

Dans cette phase, le coach expliquera au coaché ​​la méthodologie avec laquelle le parcours sera réalisé et le but à atteindre.

Dans la seconde partie de cette réunion, le responsable des ressources humaines quitte la réunion afin de créer une relation confidentielle et de confiance entre le coaché ​​et le coach.

A l’issue de ce moment le coaché ​​signera le pacte de coaching qui contiendra les mêmes éléments que celui signé entre le coach et le client.

Il est essentiel que le coaché ​​voit dans la figure du coach un allié et non une figure ambiguë en quelque sorte au service de l’entreprise. Cette perception empêcherait en effet la création de cette relation de facilitation garantie uniquement par une alliance totale entre les deux.

5ème partie

Dans les cours de coaching plus longs, des réunions de vérification et de suivi avec l’entreprise peuvent être organisées.

RENCONTRES DE SUIVI

ère réunion à mi-parcours

au cours de laquelle les étapes clés sur lesquelles nous avons travaillé seront exposées et un retour d’information sera demandé pour recueillir des suggestions sur la manière de rendre les actions de développement encore plus incisives.

2ème rencontre à la fin du cours

pour discuter des résultats obtenus.