Quel est l’utilité de l’empathie dans une entreprise ?

Le comportement empathique est souvent associé à la faiblesse, mais il peut contribuer de manière significative à l’avancement professionnel. Pour les cadres, c’est un outil de gestion indispensable à l’ère du numérique. Il permet de nouer des relations au-delà du travail afin d’améliorer la communication avec les salariés.

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est synonyme de bienveillance, de compassion, de connectivité et de serviabilité. Il s’agit de la capacité d’identification avec les pensées et les sentiments d’autrui de manière tout à fait décisive de façon à réagir de manière appropriée à ceux-ci.

Cette aptitude peut s’apparenter à la capacité de résonance. Les personnes qui sont ouvertes à leurs propres émotions devraient également être capables de lire plus facilement les sentiments des autres. Ainsi, une perception de soi saine est considérée comme la meilleure base pour un comportement empathique.

Quelles sont les formes d’empathie ?

Les experts distinguent trois formes d’empathie :

  • L’empathie émotionnelle, la compassion. Elle permet de comprendre les sentiments des autres et de leur apporter de l’aide. Par exemple, les mères devraient pouvoir distinguer jusqu’à huit intonations différentes des pleurs de son bébé et déterminer ce dont il a besoin à un moment donné. Vous savez : il ne pleure pas toujours parce qu’il a faim. À cet égard, l’empathie émotionnelle renforce la cohésion des personnes.
  • Il existe également une empathie cognitive, qui aide à interpréter correctement les pensées et les intentions des autres et à tirer des conclusions sur leur comportement futur. Pour ce faire, il faut également être capable de comprendre les messages non verbaux. Dans la vie professionnelle, l’empathie cognitive est très précieuse pour une planification fiable, une négociation réussie et la résolution d’éventuels conflits.
  • Et puis il y a l’empathie sociale. Elle permet de comprendre le comportement des groupes sur la base de leurs pensées et de leurs motivations et, si nécessaire, de l’influencer. Les managers, par exemple, qui ont de l’empathie sociale peuvent estimer comment leurs décisions affectent les différents niveaux de la hiérarchie.

Qu’est-ce que l’empathie apporte sur le plan privé et professionnel ?

Dans la vie quotidienne, l’empathie est bien sûr un élément de base précieux pour vivre ensemble. Ceux qui comprennent ce qui pousse les autres à agir et y répondent de manière ciblée possèdent de meilleures compétences sociales et une intelligence émotionnelle. Une telle personne est douée pour aller vers les autres, les emmener et les construire. Elle est capable de régler les conflits, faire des compromis et attirer l’attention sur des choses que les autres n’ont peut-être même pas remarquées.

L’empathie est également une qualité indispensable sur le lieu de travail, par exemple dans le service. Les conseillers à la clientèle de la ligne d’assistance téléphonique et les techniciens de service sur le terrain ne peuvent s’en passer. Seuls ceux qui peuvent comprendre la situation du client sont en mesure de lui proposer une solution adéquate. Et bien sûr, l’empathie est incroyablement utile dans de nombreuses autres industries, que ce soit dans la vente, le conseil, le développement de produits ou le marketing.

C’est un critère indispensable dans le domaine de la santé, de l’éducation et des soins infirmiers. Quiconque veut faire un bon travail dans le milieu médical ne peut se passer d’un minimum d’empathie. L’empathie ne rend pas seulement les gens humains et agréables, elle est aussi souvent étroitement liée au succès. L’empathie est littéralement payante.

Que dit la science à propos de l’empathie ?

Une variété d’études scientifiques montre que l’empathie sur le lieu de travail augmente l’engagement des employés. Elle améliore la performance au travail et conduit à une plus grande satisfaction.

Pourquoi l’empathie est-elle si importante dans le leadership ?

Les dirigeants veulent généralement être forts et ne pas montrer des faiblesses. Les faits réels comptent souvent plus que les compétences non techniques. L’empathie n’est pas du tout une faiblesse, mais une véritable force. Elle est décrite comme l’une des trois superpuissances permettant de diriger avec succès dans notre monde numérisé, avec la résonance et la résilience.

Ce n’est pas vraiment surprenant : après tout, il faut comprendre ses employés et être capable de se mettre à leur place pour les diriger avec succès. En particulier à l’époque de la numérisation, les gestionnaires devraient être des mentors et des motivateurs. Inclusion et empathie au lieu de commandement et de contrôle. Il s’agit de réunir les spécialistes de l’entreprise et de leur fournir l’espace et les ressources (libres) nécessaires à leur travail.

Les managers qui réussissent emmènent les gens avec eux

Les managers sympathiques remarquent où la chaussure pince, ils emmènent les gens avec eux et les font participer aux décisions. Ils reconnaissent les qualités d’un employé et lui confient des tâches appropriées. L’ensemble de l’entreprise en bénéficie. De plus, l’empathie est un facteur très important pour être résilient, c’est-à-dire pour pouvoir se tenir debout et être performant en tant que manager. Actuellement où tout va très vite, les dirigeants doivent donner à leurs équipes un sentiment de sécurité et les rendre en même temps aptes à maîtriser même les situations imprévisibles.

L’empathie numérique, pour que les gens ne soient pas oubliés

Dans le processus de numérisation, les gens ne doivent pas être oubliés, on parle ici d’empathie numérique. Il faut les prendre au sérieux, eux et leurs soucis, leur donner l’occasion de se familiariser avec des technologies nouvelles et inconnues. La transformation numérique des secteurs d’activité doit être réalisée de manière cohérente, mais en même temps avec prudence, c’est-à-dire avec empathie. Pas à pas ! Et mettez-vous toujours à la place des utilisateurs, qu’ils soient clients ou employés. Parce que si vous n’emmenez pas les gens avec vous, même les meilleurs outils ne vous aideront pas, vous échouerez.

Comment améliorer votre empathie ?

Les experts sont convaincus : l’empathie est une compétence qui s’apprend. La « capacité d’empathie » n’est pas uniquement acquise à la naissance, elle peut être développée à travers le temps. Elle peut être améliorée dans une certaine mesure.

Empathie avec l’œil, l’oreille et le cœur

Bien sûr, l’empathie dépend aussi d’une bonne proportion des sentiments. Dosez chacune de vos réactions et utilisez-les avec modération, n’exagérez pas. Bien que l’objectif soit de s’occuper des autres, il est inutile d’ignorer complètement ses propres besoins. Cela fonctionne et ne fonctionne pas bien à long terme ! Il s’agit bien plus d’avoir un œil, une oreille et un cœur pour les préoccupations des autres, en plus de ses propres plans et objectifs. Une attention dirigée vers l’extérieur. Comme l’a dit un jour l’ex-président américain Barack Obama : « L’empathie est une qualité de caractère qui peut changer le monde. ».