Accompagnement : prendre ses marques en tant que nouveau manager

Vous êtes devenu le gérant. De nouveaux défis vous attendent. Vous êtes heureux que votre patron vous ait fait confiance, mais vous vous inquiétez de votre capacité à y faire face. Comment bien se préparer à un nouveau rôle ? Quelles fonctionnalités devriez-vous avoir et à quoi devriez-vous faire attention ?

Manager : quel défi ?

Avant tout, un poste de direction nécessite des compétences en gestion d’équipe. L’attribution de tâches spécifiques à des employés individuels vous permet d’atteindre efficacement les objectifs fixés. Un bon manager, un leader doit connaître ses employés pour savoir comment les motiver au mieux et dans quels domaines assurer leur développement. Il doit acquérir à la fois les compétences et les traits de caractère qu’il possède déjà, afin de pouvoir évaluer si quelqu’un est ambitieux et veut se développer et notamment accompagner le cadre dirigeant. Une telle personne peut se voir confier de nouvelles tâches et de nouveaux défis : ce sera bon à la fois pour l’entreprise et pour l’employé qui se sentira apprécié. Il doit apporter le soutien et l’aide nécessaires, mais aussi être exigeant et surtout cohérent. Dans cette situation, il est idéal de trouver le juste milieu. Une personne qui dirige une équipe doit résister au stress. Un gestionnaire qui est un modèle pour les employés doit être capable de rester calme même dans les situations les plus critiques. Il doit y faire face de manière constructive et aussi disposer de méthodes pour s’en acquitter, car dans le travail qu’il fait, le stress fait partie intégrante de la vie quotidienne.

Manager : quelles fonctionnalités devrait-il avoir ?

Être un bon manager n’est pas une tâche facile, car il est difficile d’être à la fois un ami et un dictateur. Cela nécessite des qualités qui permettent, d’une part, de faire preuve d’empathie et d’un bon cœur, et d’autre part, de cohérence et de rigueur. Une intégration d’équipe, bien que cela puisse paraître difficile, est généralement la clé du succès. Le chef d’équipe ne doit pas hésiter, doit avoir de l’estime de soi et ne pas entrer en discussion avec un employé qui remet en question son opinion. Il doit appliquer les tâches assignées à son équipe, donner des instructions permettant sa bonne exécution et exprimer clairement ses opinions, en évaluant non pas les personnes, mais les méthodes de leur fonctionnement. Une caractéristique importante est la capacité à résoudre les conflits. Des tensions, des euphémismes et des querelles peuvent apparaître dans l’équipe, ce qui entraînera une atmosphère de travail désagréable. La capacité à résoudre les conflits combine également les caractéristiques de l’empathie et la connaissance des techniques de négociation.

Pièges et erreurs de gestion des personnes

La gestion d’une équipe comporte une grande part de responsabilité. Une gestion incompétente d’un groupe d’employés peut entraîner une mauvaise efficacité du travail et donc affecter le sort de l’entreprise. L’équipe que le manager crée est d’une importance capitale pour le fonctionnement de l’entreprise et la satisfaction des employés, et un bon employé est un employé satisfait. Un manager qui veut remplir son rôle de la meilleure façon possible tombe souvent dans des pièges et est souvent mal compris et reçu. Une personne qui est spécialiste dans un domaine donné est souvent choisie comme chef d’équipe, et non en raison de ses compétences interpersonnelles. C’est une erreur, car un bon manager doit avant tout pouvoir vivre et influencer les gens. Si le personnel à diriger est bien qualifié, il n’est pas nécessaire que le gestionnaire soit un spécialiste dans ce domaine. Le plus important est d’être capable de bien diriger le groupe et de l’encourager à travailler efficacement, et d’accompagner le cadre dirigeant. Une bonne ambiance aide au travail, mais n’est pas nécessaire. Ce qu’il faut, c’est un bon résultat du travail de l’équipe et de l’entreprise.