Equicoaching : le cheval au service du développement des compétences

Equicoaching

À l’ère de la mondialisation et des réseaux sociaux, de plus en plus d’entreprises et de personnes se retrouvent à communiquer dans de nombreuses langues et avec des cultures différentes. Il y a non seulement un aspect de la connaissance de la langue étrangère, mais aussi de l’environnement et des différentes émotions que cela stimule. Grâce au cheval, nous entrons en contact avec nos émotions, les reconnaissons et sommes capables de les vivre sans être dépassés par elles, développant ainsi une intelligence émotionnelle.

Principes et avantages de l’équicoaching

A travers l’équicoaching, l’expérience transmise par le cheval permet de développer une plus grande conscience de soi, une plus grande maîtrise ainsi qu’une motivation et des compétences sociales et empathiques qui faciliteront le développement des compétences en matière de leadership et de management. Le cheval est un être vivant doté d’une grande sensibilité, capable de sentir et d’interpréter chacune de nos actions et chacune de nos réactions émotionnelles. Le contact émotionnel avec le cheval permet d’activer la conscience de nos émotions et de nos actions conséquentes. Entrer en communication avec un cheval signifie s’adapter à son schéma de communication, c’est-à-dire activer les neurones miroirs. La communication entre espèces sera alors un stimulant pour développer de nouvelles compétences de leadership par l’observation. Cette dynamique nous amènera à élaborer de nouveaux codes de conduite pour interagir plus efficacement dans un contexte commercial et social en général.

Avoir la possibilité de traiter avec des êtres vivants différents de nous, pouvoir les approcher et gagner leur confiance, affronter et surmonter des problèmes tant au niveau individuel que collectif est une expérience unique à transférer dans l’environnement de l’entreprise. C’est une formation qui passe par une profonde prise de conscience pour stimuler l’intelligence émotionnelle. C’est aussi une formation où les dirigeants, en interagissant avec les chevaux, apprendront l’art de la communication et du leadership assertifs. Apprendre à diriger des chevaux permet également de conduire les gens vers les objectifs fixés. Le cheval devient ainsi une métaphore vivante de l’évolution personnelle et professionnelle, tant individuelle que collective. Les dirigeants, les formateurs, les entrepreneurs pourront tirer parti de cette expérience pour gérer les situations conflictuelles qui découlent des confrontations entre générations, des différences culturelles et des classes professionnelles, et ils acquerront les capacités suivantes :

  • reconnaître, vivre et laisser les émotions circuler sans être submergé par elles.
  • identifier et à traiter les blocages de l’esprit et le sabotage intérieur.
  • savoir écouter et à se mettre en relation avec la partie émotionnelle de l’être humain, puis à transférer l’expérience dans le contexte de l’entreprise.
  • améliorer la communication interpersonnelle et les compétences d’écoute active.
  • trouver des rythmes de communication plus physiologiques et non marqués par la précipitation.

Dans une session d’équicoaching, les interventions sont généralement structurées en petits groupes (maximum 15 personnes). L’activité se déroule sur le terrain en alternant des moments de formation interactive avec l’utilisation de vidéos et de films avec des moments de débriefing dans l’équipe pour prendre conscience de l’expérience. Par la suite, 2 séances de coaching individuel de deux heures chacune seront activées, à 3 semaines d’intervalle, pour combler les lacunes dans les performances de management.

Pourquoi le cheval ?

Le cheval joue un rôle très important dans le développement personnel et professionnel. Dans le cadre de la session de coaching, il agit comme un retour d’information, comme membre de l’équipe ou comme membre de la famille, en impliquant le client dans des activités qui enseignent la communication, l’attitude et les compétences de construction d’équipe. Le cheval, dans la nature, est une proie. Toujours attentif aux dangers qui l’entourent, il veille sur tous les aspects de son environnement. Il vit chaque instant comme un événement exclusif, et est profondément centré sur son être un cheval.

Sa priorité est la survie, et il doit nécessairement être attentif à ce que les autres membres de son troupeau lui communiquent avec leur langage corporel. C’est un animal très social, et la dynamique relationnelle avec ses pairs est déterminée par les hiérarchies et les rôles : un peu comme ce qui se passe dans les situations de travail ou les contextes familiaux des humains. Il possède une perception sensorielle extraordinaire et est capable de sentir le potentiel énergétique des êtres qui interagissent avec lui.

De plus, le cheval est absolument honnête : pour le meilleur ou pour le pire, son comportement reflète l’état émotionnel, physique ou psychologique des autres. L’homme, dans sa relation avec le cheval, trouve le moyen de se remettre en question et de s’engager sur la voie d’une amélioration personnelle nouvelle et consciente.