Comment démasquer les culpabilisateurs ?

les culpabilisateurs

Qui manipule qui ?

La culpabilisation est la façon la plus simple et en même temps la plus efficace de manipulation.

On est soumis dès notre plus jeune àge à pas mal de chantages affectifs qui sont en fait une forme de culpabilisation.

Exemple :

« si tu ne fais pas un bisou à tata Hortense (note : avec son gros bouton qui pique), c’est que tu ne l’aimes pas »

Ne pas avoir envie d’embrasser quelqu’un est un droit. Le corps de l’enfant lui appartient.

« Tu ne manges pas tes épinards ! Tu penses à tout ces enfants qui crèvent de faim ? »

L’acte de se nourrir ou non ne doit pas avoir d’enjeu. À  vous de lui préparer des plats plus appétissants et de lui expliquer qu’il a le droit de ne pas manger mais qu’il n’aura pas plus de dessert pour autant car vous préférez qu’il mange équilibré pour son bien.

Le problème c’est qu’en grandissant, les enfants deviennent des adultes qui reprennent ce schéma dans leur vie de couple, l’éducation de leurs enfants, les relations avec les autres dont le travail. C’est une méthode qui marche alors pourquoi certaines personnes « mal » intentionnés s’en priverait-elle? C’est à vous de faire attention à ne pas être le dupe d’un manipulateur.

Mais au travail comment repérer un tel manipulateur qui se sert de ce sentiment de culpabilité pour avoir une emprise sur vous ?

Voici quelques signes qui devraient vous alerter :

  • Il se plaint souvent quand ce n’est pas sans arrêt de vous et des autres. Phrase favorite : « On ne peut jamais compter sur personne… »
  • Il vous rend responsable de ses émotions. Phrase favorite : « C’est de ta faute si je suis énervé »
  • Il sait être flatteur, vil flagorneur, dès qu’il s’agit d’obtenir un service de vous. Phrase favorite : Toi qui t’y connais en informatique tu peux m’expliquer… »
  • Ce n’est jamais sa faute quand quelque chose va de travers. Phrase favorite :  « J’y suis pour rien »
  • Il n’hésite pas à mettre la faute sur vous pour se dédouaner. Phrase fétiche : « C’est de ta faute… »
  • Il vous rend responsable de tout les malheurs de la boîte. Phrase fétiche : « Depuis que t’es là c’est la m… »
  • Ou pire il vous met toute la pression de la réussite sur le dos. Phrase fétiche : « Cette boîte est foutu sans toi. »
  • Il vous culpabilise de façon indirecte. Phrase typique : « Ici tout le monde fait des heures sups… » (sous entendu : « pourquoi pas toi? »)

Si vous reconnaissez un de ces agissements sachez que la personne qui les utilise cherche à vous manipuler plus ou moins consciemment. À vous de faire attention dès maintenant.

Et si vous voulez savoir quoi leur répondre, je vous conseille ce petit livre :

Petit traité de contre-manipulation : Ne vous laissez plus avoir !

Ce livre devrait faire partie, dès maintenant, de votre bibliothèque de livres de bases sur l‘autodéfense intellectuelle.