Comment la perte d’estime de soi et la dépression peuvent-ils bloquer votre vie ?

La perte d’estime de soi et la dépression peuvent bloquer la vie. La perte d’estime de soi et la dépression sont en étroite relation. La dépression est l’un des troubles psychologiques les plus fréquents et les plus connus. La perte de l’estime de soi induit une dépression et a un impact majeur sur la vie d’une personne, limitant les relations sociales et l’expression de son potentiel.

Plus le niveau d’estime de soi est bas, plus le risque de dépression est élevé.

La personne qui a perdu son estime de soi, se sent continuellement inutile et inadéquate et est souvent surmontée par la culpabilité. La dépression peut s’insinuer dans la vie d’une personne lorsqu’un événement négatif ajoute un mécanisme de pensée disfonctionnel créant des croyances déprimantes telles que: Je savais que je ne valais rien; Tout va mal comme d’habitude; Je suis une personne horrible; Personne ne m’aime; Rien de bon ne vient jamais de moi. Ce sont les croyances et les convictions négatives à notre égard qui conduisent à la dépression. Quiconque est déprimé, pense très négativement, perd la joie de vivre, a un ton de mauvaise humeur. Il magnifie les événements, même insignifiants, et croit que chaque erreur est une démonstration de son inadéquation.

La perte d’optimisation et la confiance en soi

Lorsqu’une personne a la perte d’estime de soi et la dépression, elle perd l’optimisme et la confiance en lui-même, dans les autres et dans l’avenir. C’est pourquoi elle n’a plus aucune planification et aucun objectif de vie. Elle a un sens irréaliste de sa responsabilité dans les situations et se blâme pour chaque événement. Elle a une si faible estime de soi qu’elle a perdu l’intérêt et le plaisir de tout. Elle se dégoûte d’ elle-même et sa vie peut devenir très difficile.

Comment la perte d’estime de soi s’associe-t-elle à la dépression ?

Une des études les plus récentes menées par le département de psychologie de l’université de Bâle a montré qu’il est plus probable de devenir dépressif lorsque l’on a une faible estime de soi.Les puissants perdent de vue leur capacité à faire face aux événements de la vie.Formulent des pensées négatives et perçoivent souvent leur existence comme douloureuse et dénuée de sens.L’humeur baisse considérablement et il ne peut plus éprouver d’intérêt et de plaisir pour les activités qui l’intéressaient et le satisfaisaient auparavant.Il se sent apathique, irritable et fatigué.Face à ce tableau symptomatique, il est clair que l’estime de soi est liée aux croyances fondamentales que nous avons sur nous-mêmes.En un sens, ce sont les pensées que nous formulons dans notre esprit qui déterminent la confiance que nous avons en nos capacités. En général, la dépression est déterminée par la perte d’estime de soi due à une autocritique excessive, qui induit des humeurs dépressives et des mécanismes de pensée vicieux. Les personnes qui ont perdu leur estime de soi ont tendance à se concentrer sur les pensées négatives bien plus que celles qui conservent une bonne estime de soi, avec une plus grande probabilité de développer une humeur dépressive.

Traiter la perte d’estime de soi pour réduire le développement des symptômes de la dépression

Travailler sur l’estime de soi pour prévenir ou traiter la dépression signifie procéder à une restructuration cognitive et retrouver sa capacité d’agir.Il est essentiel de retrouver le pouvoir de soi et d’apprendre à identifier ses objectifs de vie.Augmenter les compétences sociales est également essentiel pour sortir de la dépression. Les personnes qui ont perdu leur estime de soi ont généralement de faibles compétences sociales.