Organisation personnelle – Comment faire face à tout en même temps [histoires inspirantes]

Souvenez vous de la dernière fois que vous avez du faire de front plusieurs activités en même temps. C’est difficile et souvent le résultat est déplorable.

Voici une petite histoire à méditer sur le sujet.

Connaissez vous Les Horaces et les Curiaces ?

Sous le règne de Tullius Hostilius, une guerre meurtrière éclata entre les habitants d’Albe et ceux de Rome. Pour mettre fin à ce conflit, les chefs des deux peuples conclurent un accord : trois frères défendraient chaque camp, les Horaces pour Rome et les Curiaces pour Albe.

« Dès le premier choc, les cliquetis des armes firent passer un grand frisson dans l’assistance ; tous en perdaient la voix, et le souffle. Mais au cœur de la mêlée, les trois Albains furent blessés, tandis que deux Romains tombaient, mourant l’un sur l’autre. Leur chute fit pousser des cris de joie à l’armée albaine ; les légions romaines tremblaient pour leur unique champion, que les trois Curiaces avaient entourés. Par bonheur il était indemne, trop faible, à lui seul, il est vrai, pour tous ses adversaires réunis, mais redoutable pour chacun pris à part. Afin de les combattre séparément, il prit la fuite, en se disant que chaque blessé le poursuivrait dans la mesure de ses forces.

Il était déjà à une certaine distance du champ de bataille, quand il tourna la tête et vit ses poursuivants très espacés. Le premier n’était pas loin : d’un bond, il revint sur lui : Horace avait déjà tué son adversaire et vainqueur, marchait vers le second combat. Poussant des acclamations, les Romains encouragent leur champion : lui, sans donner au dernier Curiace, qui n’était pourtant pas loin, le temps d’arriver, il tue l’autre. Maintenant la lutte était égale, survivant contre survivant ; mais ils n’avaient ni le même moral, ni la même force. L’un, deux fois vainqueur, marchait fièrement à son troisième combat ; l’autre s’y traînait, épuisé. Ce ne fut pas un combat : c’est à peine si l’Albain pouvait porter ses armes ; il lui plonge son épée dans la gorge, l’abat, et le dépouille. »

Source wikipédia

Alors maintenant vous savez comment faire : il faut toujours prendre les choses les unes après les autres.

Faîtes par exemple une to-do-list en 4 zones. Chaque zone correspond à un degré d’urgence et d’importance différent.

  • urgent et important
  • pas urgent mais important
  • urgent mais pas important
  • pas urgent et pas important

Et puis faites les activités de votre liste dans l’ordre.

N’attendez pas d’être blessé et face à trois curiaces enragés, faites cette liste dès maintenant.